Pensée

       " Quand je suis triste, je pense à vous,

           Comme l'hiver pense au soleil.

                Et,  quand je suis gai, je pense à vous,

                        Comme en plein soleil on pense à l'ombre."

  Victor Hugo

 

ET lorsque vous papillonnez hors de mon jardin,

Que, tel un rossignol, vous chantez à d'autres des mots câlins,

Cette belle romance , inventée juste pour moi,

C'est avec tristesse et grand émoi

Que je vous maudis.

Que de tout mon cœur,  je vous maudis

Parce que ma confiance, en vous,  vous l'avez flétrie.

 

 © M De Rodrigue