AMERE VICTOIRE

Extrait (4)

Les étés ont succédé aux printemps,

Les hivers aux automnes, naturellement,

Les années paires à celles impaires,

Les arcs en ciel aux orages et aux tonnerres,

Les grands malheurs aux petits bonheurs,

Les joies aux pleurs,

Le désespoir à l’espoir,

Les rêves bleus d’un soir aux cauchemars,

Mais jamais dans le coin de la roseraie de mon coeur,

Malgré le temps égrainant ses milliers d’heures,

Ne se fana le délicat pétale de jasmin

Souvent arrosé par les larmes de mon chagrin,

Sur lequel était inscrit en lettres de pluie :

« Fouzia » : le prénom victorieux de mon amie.

 

©  EM De Rodrigue

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Mony (vendredi, 07 octobre 2016 12:20)

    Tes mots sont toujours mélodieux, j'adore, je connais mais les savoure toujours
    Bisous et merci de nous offrir ces beaux moments d'évasion ( même si certains sont teintés de mélancolie)

  • #2

    EM De Rodrigue (vendredi, 07 octobre 2016 14:29)

    MERCI Mony pour ce joli compliment qui m'émeut bien plus que je ne saurais l'écrire. La mélancolie n'est-elle pas aussi un grain qui épice notre vie ? Sourire