LES PELERINS

Extrait

Dans le ciel, un nuage gris s’avançait.

Pressé d’abandonner l’azur pour  déverser toute la misère sur la terre, il se dépêchait.

Puis, c’était un vrombissement qui tel celui d’une assourdissante et inquiétante escadrille, enflait au fur et à mesure qu’il approchait.

Soudain, une seule et même clameur explosait dans tout le quartier et le voisinage !

— Ils arrivent ; ça va être le carnage ! »

 

Parachutés du ciel, comme des obus, ils fondaient sur nous, pour atterrir comme des fous sur la moindre parcelle. Tels de furieux mercenaires, ils se déployaient dans les potagers, les vergers, les champs cultivés sans oublier de profaner les cimetières pour y semer désolation et terreur..........

 

 © M. De Rodrigue

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    ElfeBrune (jeudi, 30 mai 2013 11:33)

    Oh là là ! On sent bien la tension, la peur de ce qui arrive... j'imagine le pire !
    Trop bien écrit, j'adore !

  • #2

    M De Rodrigue (jeudi, 30 mai 2013 12:27)

    Sourire ! Exact ElfeBrune ; pour les enfants c'était le rire, pour le nature le pire !

Écrire commentaire

Commentaires: 0