ET SI APRES ...

La terre continue de tourner.

 Les hirondelles, de plus belle, de folâtrer.

 Dans la forêt, les animaux de gambader sans danger.

 Et le silence, tous les bruits de la ville… a étouffés.

 

Le satanique virus a posé sa couronne sur le monde.

 Coup de semonce pour l’Humanité immonde.

 Dès lors, la nature en reprenant ses droits

 Se rit de l’homme en le mettant aux abois.

 

Grands-parents, parents, enfants,

 Tous ont été confinés… brusquement.

 Tous, tous !

 Tous, sauf, les derniers de cordée

 Qui, vaillamment, sont allés guerroyer le mal sans piolet.

 

 Et si ce confinement était  le dernier signe des cieux ?

 Apocalyptique cadeau offert à l’Homme orgueilleux

 Pour l’obliger à faire une pause afin de méditer.

 Et pourquoi pas, aussi, de ses fautes s’autoflageller

 Tout en se concentrant, sincèrement, sur ce qui est important :

 Amour, compassion, partage tout en maudissant le Dieu Argent.

 Et si cette privation de liberté momentanée, après bien des souffrances,

 Était son passeport pour voguer vers un avenir inondé d’espérance

 Où des quatre points cardinaux de la terre,

 S’élèverait avec le sourire, le chant de la victoire sur la misère ?

 

 « Gardons espoir car il n’y a pas de nuit,

 Sans que ne revienne le jour ! »

© M. De Rodrigue

 

 

« Le sourire est à l’humanité  ce que les rayons du soleil sont aux fleurs."

  Joseph Addison.