SAXO ( extrait de l'opus Parfum de femmes)

Dessin de l'artiste Maryse Petitiot

.

 

Suivie par le projecteur, la frêle créature semble hurler

Derrière elle, le musicien son saxo fait pleurer.

Quel drame est-il en train de se jouer,

Dans ce cabaret inondé de lumières bleutées ?

Dans sa longue robe noire de mille feux scintillants,

Comme une liane, Lysiane se balance langoureusement.

Puis, fermant ses yeux de perles maquillés,

Telle une palombe par un chasseur, blessée,

Elle tend l’une de ses mains, comme pour lancer un SOS,

L’autre, serrant dans ses doigts le micro, avec détresse.

Elle chante sa complainte déchirante.

Livre, sans pudeur, à l’auditoire son âme plaie béante,

Alors que juste derrière elle, dans la douce pénombre,

Sur le rideau rouge, se dessine une gigantesque ombre.

C’est celle de son aimé !

Qui de langueur, a le dos vouté.

Son saxo sur sa poitrine collé,

Lance des éclairs dorés,

Qui s’accrochent avec amour sur sa robe pailletée.....

 

 © M  De Rodrigue

 

 

 

 

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.