Edmonde Permingeat a écrit le 21 novembre 2009

 

LE PETIT SAPIN de M. de Rodrigue.

Un petit conte merveilleux ayant pour cadre une forêt peuplée d’animaux et d’arbres qui parlent, un univers onirique où se déroulent des événements magiques… Rien d’original, direz-vous. Eh bien, là, vous vous trompez.

LE PETIT SAPIN servi par un style fluide assonancé qui évoque les comptines enfantines contient une moralité. Dans son ouvrage « Psychanalyse des contes de fées », Bruno Bettelheim note « […) Je me suis trouvé très insatisfait de la plus grande partie de la littérature destinée à former l’esprit et la personnalité de l’enfant. » Un livre enfantin, voulait-il dire, perd sa valeur si ce que lit l’enfant n’ajoute rien d’important à sa vie. Ce n’est pas le cas de ce conte : le monde merveilleux du petit sapin avec ses ombres, son côté sombre, - un monde de leurres et de faux-fuyants, miroir des comportements humains - , ouvre l’imaginaire de l’enfant à une dimension symbolique qui l’aidera à structurer sa pensée et à affirmer sa personnalité. « Prodesse et delectare » (‘enseigner et distraire »), disait le poète Horace. Mission accomplie.

 

Ton jumeau a écrit le 14 décembre 2008

Tu es un passeur d émotion pour un monde meilleur

 

 

Georgio a écrit le 14 décembre 2008

j'aime ton écriture, tes mots !

Demain je décore mon sapin

il sera argent perlé de lumière comme toi pour partir à ta rencontre.

 

jtihad

(mercredi, 08 mai 2013 12:43)

comment écrire quand on a lu que deux phrases de chaque nouvelles....

mais je connais ton cœur et je sais qu'il est grand en plus si lumineux....

mais que dire d'autres si non ce que les autres ont dit avant moi ?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0