Vois, le soleil couchant fait les ombres plus longues
Les taureaux sous le joug ramènent les charrues
Mais moi, l'amour me brûle, et comment l'apaiser ?


(Virgile)