QU'EN AVEZ-VOUS FAIT ?

 

Vous aviez mon coeur,

Moi, j'avais le vôtre :

Un coeur pour un coeur ;

Bonheur pour bonheur !

 

Le vôtre est rendu,

Je n'en ai plus d'autre,

Le vôtre est rendu,

Le mien est perdu !

 

La feuille et la fleur

Et le fruit lui-même,

La feuille et la fleur,

L'encens, la couleur :

 

Qu'en avez-vous fait,

Mon maître suprême ?

Qu'en avez-vous fait,

De ce doux bienfait ?

 

Comme un pauvre enfant

Quitté par sa mère,

Comme un pauvre enfant

Que rien ne défend,

 

Vous me laissez là,

Dans ma vie amère ;

Vous me laissez là,

Et Dieu voit cela !

 

Savez-vous qu'un jour

L'homme est seul au monde ?

Savez-vous qu'un jour

Il revoit l'amour ?

 

Vous appellerez,

Sans qu'on vous réponde ;

Vous appellerez,

Et vous songerez ...

 

Vous viendrez rêvant

Sonner à ma porte;

Ami comme avant,

Vous viendrez rêvant.

Et l'on vous dira :

" Personne !... elle est morte. "

 On vous le dira ...

 Mais qui vous plaindra ?

 

(M .Desbordes)

 

 

Cruel, qu'en avez-vous fait de son amour et de son âme ?

Puisse Dieu pardonner votre geste infâme 

Ou vous condamner à expier votre forfait dans les flammes !

 

© M. De Rodrigue

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    YARRIS (mercredi, 31 janvier 2018 00:15)

    Heureux de te retrouver et de retrouver tes sublimes écrits, ta poésie set tellement pure, chère amie, je n'oublierai jamais les sublimes moments passés ensemble sur les forums de skype, à lire et à déclamer de beaux et magnifiques poèmes du mon de entier. Des moments ancrés dans nos mémoires à jamais, si je pouvais entendre encore un de tes poèmes, j'en serai ravi.............

  • #2

    EM De Rodrigue (mercredi, 31 janvier 2018 21:29)

    Merci de ton passage YARRIS.
    Il soulève de très beaux souvenirs où " Enfants de tous pays nous nous donnions la main pour semer des prairies de fleurs, celles de la paix entre rires et poésies. Le temps et plus d'une décennie ont passé. Chacun est retourné dans son monde en emportant avec lui un brin d'amitié. Cette amitié universelle qui ferait tant de bien à notre monde si tourmenté.