J'AI LONGTEMPS ESPÉRÉ

J’ai couru tant et plus

Dans des rues et des rues

J’ai couché sous des ponts

Partagé des maisons

De boites et de cartons

 

J’ai erré, tant marché

Toujours à te guetter

Quand j’entendais mon nom

Mon cœur faisait des bonds

Mais toujours sans raison

 

Car ce n’était pas toi

Toi qui m’oublies déjà

Dans ta vie mégalo

Métro, boulot, dodo

J’étais un poids de trop

 

J’ai longtemps espéré

Que tu viendrais me chercher

J’ai longtemps espéré

Tout comme un naufragé

Perdu, désemparé

J’ai longtemps espéré

Que tu viendrais me chercher

 

J’ai tant attendu

Éperdu et perdu

J’ai rêvé de ta voix

Comme du bruit de tes pas

Mais je ne savais pas…

 

Que lorsque vient l’été

Qu’allongent les journées

Contre un peu de sable fin

L’humain alors devient

Un ennemi... canin

 

J’ai longtemps espéré

Que tu viendrais me chercher

J’ai longtemps espéré

Tout comme un naufragé

Perdu, désemparé

J’ai longtemps espéré

Que tu viendrais me chercher

 

© Laurent Roman

 

 

Texte de chanson inédit, écrit après avoir vu un chien être balancé d'une voiture et courir éperdument après celle-ci. Ça se passait à Orange il a quelques années, et ça se passe toujours aujourd'hui, hélas.  

© Laurent Roman